lundi 11 janvier 2010

Méli-mélo de sujets assujettis à la gestion

smarties

À la recherche d’un sujet pour le billet du jour, je feuillette différents magazines auxquels je suis abonné. J’ai de la difficulté à identifier un sujet qui mériterait un texte de cinq cents mots bien tassé, mais je trouve plusieurs petites informations intéressantes à vous communiquer. Par contre, je ne suis pas vraiment chaud à l’idée de publier plusieurs billets de cent mots chacun.

Qu’à cela ne tienne, pourquoi ne pas faire un méli-mélo de plusieurs informations intéressantes? Je sais bien que ce n’est pas l’idéal d'un point de vue SEO, mais, après tout, il n’y a pas que ça dans la vie!

Allons-y donc.

Le premier sujet concerne Stanley Bing et la dernière édition de « Executricks : How to Relax Without Getting the Axe » ou si vous préférez comment relaxer au travail tout en évitant de passer pour un fainéant.

  • Voici donc les cinq conseils pour y arriver :
  • Déléguez certaines tâches;
  • N’hésitez pas à vous absenter;
  • Profitez des occasions agréables;
  • Soyez décidé;
  • Soyez là au moment opportun

Pour consulter son blogue : www.stanleybing.com

Source : Journal Les Affaires édition du 19 décembre 2009 au 8 janvier 2010, p. 30

_______________________________________

Qu’est-ce qui, selon-vous retiendra le plus l’attention de la population et des politiciens au cours des prochaines années?

C’est la question que la firme McKinsey a posée à 1179 cadres de plusieurs pays en leur laissant le choix entre 15 énoncés.

Réponses :

  • 94 % : La rémunération de la direction;
  • 93 % : L’opposition à la libéralisation du commerce;
  • 91 % : Les pertes d’emplois liées à la délocalisation;
  • 79 % : Les programmes d’avantages sociaux et de retraite

Source : Revue Commerce, édition de décembre 2009

________________________________________

Dans un texte daté du 30 novembre, Henry Mintzberg propose, non pas de repenser la rémunération variable des hauts dirigeants de sociétés publiques, mais bien de les éliminer.

Mintzberg est très critique envers ces gestionnaires. Voici les grandes lignes de ses observations :

  • 1- Ils jouent avec de l’argent qui ne leur appartient pas;
  • 2- Ils reçoivent de l’argent non pas lorsqu’ils réussissent, mais quand il y a semblant de réussite.
  • 3- Même quand ils perdent, ils reçoivent de l’argent. C.-à-d. Parachute doré.
  • 4— Certains arrivent même à être payés avant même que l’on puisse évaluer leur travail. Par exemple lorsqu’un haut dirigeant réalise une fusion ou une acquisition. Le bonus étant versé avant même que l’on puisse évaluer le succès de l’opération.
  • 5- Finalement, il y en a même qui réussissent à se négocier un bonus simplement du fait qu’il demeure en poste!

Disons que Mintzberg n’a pas été très tendre envers les hauts gestionnaires. Peut-être qu'il y en a parmi ses anciens étudiants, qui sait……

Source : MIT Sloan Mangement Review

________________________________________

Finalement, il semblerait que la situation des baby-boomers soit présentement difficile, étant pris en sandwich entre leurs parents vieillissants et leurs enfants. J’avoue qu’en tant que membre de la génération X, la génération au futur sombre, voire, inexistant, j’ai de la difficulté à être spontanément empathique……

Source : Cyberpresse

Bonne semaine.

Source de l'image: Jon McGovern

 

Publier un commentaire