jeudi 29 avril 2010

Comment se porte le gestionnaire en vous?

best boss

Vous est-il déjà arrivé de critiquer votre patron? Un dirigeant d'entreprise? Quelqu'un en situation d'autorité?

Probablement que nous l'avons tous fait un jour ou l'autre.

Nous sommes très critiques envers ceux qui nous dirigent qu'ils soient gestionnaires, politiciens, et autres. Vous n'avez qu'à lire les journaux pour vous en convaincre.

On a qu'à tendre l'oreille un tant soit peu pour entendre des commentaires tels que:

« Moi si j'étais à leur place je ferais ceci, cela...»

« Ils devraient procéder de cette façon....»

« Cette décision n'a aucun sens...»

Etc....

D'ailleurs, vous êtes plusieurs à ne pas vouloir devenir patron.

Mais vous, lorsque c'est vous le patron, lorsque c'est vous qui êtes aux commandes, êtes-vous un bon patron? Faites-vous les choses de la bonne façon? Êtes-vous aussi exigeant et critique envers vous-même que vous l'êtes envers les autres?

Certains d'entres-vous rétorquerons: «Mais je ne suis pas patron moi?».

Mais si vous l'êtes. Nous sommes tous patrons ou en situation d'autorité quelque part. Que ce soit au travail, par rapport aux enfants, au sein d'une association, d'un regroupement, comme coach d'une équipe dans le sport amateur ou autres. Mais même si ces exemples ne s'appliquent pas à vous, vous êtes tout de même patron, CEO, président de.....votre vie!!

Gérez-vous votre vie de façon satisfaisante? Êtes-vous aussi critique envers vous (dans le rôle du patron) que vous l'êtes envers votre patron au travail?

Vu sous cet angle, vous conviendrez avec moi qu'être patron, responsable, et/ou en situation d'autorité n'est pas chose facile.

En fait, du point de vue de celui qui commente les actions du managers la difficulté réside dans la capacité; du critique; à se mettre dans la peau du gestionnaire. Les situations de gestion sont complexes. La nature même de l'humain nous amène à évaluer une situation selon notre point de vue et nos intérêts propres. Ainsi, nous pouvons être en désaccord avec une décision particulière, car elle va à l'encontre de nos intérêts. Par contre, une telle analyse rétrécit grandement l'angle sous lequel la situation est évaluée. Avant de juger d'une situation, il est impératif de prendre du recul, de se mettre dans la position du décideur et d'évaluer les différentes variables en jeu. Sans ce recul, notre critique n'est en fait qu'un porte-voix à nos propres intérêts et ne représente probablement pas la meilleure décision de gestion en l'espèce.

Ce qui m'amène à la quadrature du cercle pour le gestionnaire, soit d'être en mesure de prendre la meilleure décision qui soit en fonction des différentes parties prenantes. Une décision qui aura l'aval des employés sera-t-elle perçue de la même façon de la part des actionnaires? De clients?

Pas si facile de naviguer dans un univers où les différentes parties prenantes possèdent des intérêts pas toujours et pas si souvent convergents.

Par contre, très facile de critiquer sans avoir apprécié la complexité de la situation.

Je vous entends déjà commenter en me faisant remarquer que tout cela est bien beau, mais qu'il est rare qu'un gestionnaire prenne ce recul et prenne une décision de gestion objective et alignée sur les enjeux de l'organisation tout en tenant compte des intérêts des parties prenantes. Qu'il existe beaucoup de patrons qui utilisent leur pouvoir afin de prendre des décisions qui les avantages personnellement.

C'est vrai, je ne le nie pas. Le patron, le gestionnaire, le dirigeant d'entreprise sont, avant tout, des humains. Et comme je le mentionnais, la nature humaine nous pousse naturellement, consciemment ou non dans le sens de nos intérêts.

Par contre, quelle est votre propre évaluation de vous-même en tant que patron? Lorsque vous êtes en situation d'autorité? Lorsque c'est vous le coach? Lorsque vous êtes dans le siège du conducteur? Le CEO de votre propre vie. Prenez-vous toujours les meilleures décisions? Prenez-vous toujours des décisions qui tiennent compte des intérêts des différentes parties prenantes? Êtes-vous toujours un bon, un excellent gestionnaire? Probablement que non, en tout cas, pour ma part je ne suis pas en mesure de répondre oui à ces questions.

Si vous êtes comme moi, alors, comment être plus exigeant envers les gens en position d'autorité qu'envers vous-même? Au lieu de critiquer et/ou commenter les décisions pourquoi, ne pas faire valoir respectueusement votre point de vue et aider les gestionnaires à mieux manager?

Source de l'image: Kumar appaiah

 

Publier un commentaire